Un accord a été signé à l’occasion de la cérémonie de découpe de la première tôle de MSC Europa, le premier paquebot GNL construit en France.

 

 

 

Sur la photo de gauche à droite.
2e rang – Olivier Cartier, Bureau Veritas, Directeur du Département d’Evaluation de Design; Jean-Philippe Bourgoin, Directeur Adjoint CEA Tech.
1e rang – Pierfrancesco Vago, Président exécutif MSC Croisières ; Laurent Castaing, Directeur Général Chantiers de l’Atlantique ; Benoît Lecinq, Président de Entrepose Group.

Crédit photo : Chantiers de l‘Atlantique / Bernard BIGER.

A l’occasion de la cérémonie de découpe de la première tôle du paquebot MSC Europa, MSC et Chantiers de l’Atlantique ont rendu public un projet très innovant de Recherche et Développement nommé PACBOAT.

Le projet porte sur l’intégration à bord de ce navire, livrable en 2022, d’un démonstrateur d’un nouveau type de pile à combustible. D’une puissance de 50KW, ce démonstrateur produira de l’électricité et de la chaleur à partir de Gaz Naturel Liquéfié (GNL), le combustible utilisé pour produire l’énergie des navires de la série World Class.
L’annonce a été concrétisée par la signature d’un accord entre les différents partenaires du projet.

Une solution novatrice et plus respectueuse de l’environnement

L’intégration d’une pile à combustible à oxyde solide (la technologie SOFC, pour Solid Oxide Fuel Cell) sur un navire de croisière sera une première mondiale. Cette technologie qui fonctionne à très haute température (~ 750°C) est plus efficace pour les applications maritimes de forte puissance que les solutions à basse température de type PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) fonctionnant à l’hydrogène, utilisées dans le secteur automobile par exemple. En effet, la technologie SOFC offre un très bon rendement électrique pouvant atteindre 60 %,, et comme la chaleur produite peut être autoconsommée à bord, son rendement total -chaleur et électricité- peut être bien supérieur, d’où une réduction directe de la consommation énergétique et des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

Cette solution SOFC alimentée au GNL permettrait ainsi de réduire de l’ordre de 30% l’émission de GES par rapport au moteur classique dual fuel alimenté au GNL, sans rejeter ni oxyde d’azote, ni oxyde de soufre, ni particules fines. De plus, elle offre l’avantage d’être compatible avec de nombreux combustibles (GNL/méthane, méthanol, ammoniac, hydrogène, etc…), et donc avec leurs versions futures à faible empreinte carbone.

Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières a déclaré : « Nous sommes heureux de pouvoir supporter ce projet fortement innovant, qui témoigne de notre volonté de contribuer à développer une technologie de nouvelle génération respectueuse de l’environnement, pour le bénéfice de l’ensemble du marché. Cela représente un élément-clé dans notre approche du navire « zéro émission » en mer ou à quai ».

Piloté par Chantiers de l’Atlantique, ce projet multi-partenarial est basé sur la technologie SOFC d’avant-garde développée et brevetée par CEA. Il est soutenu dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Il s’intègre dans le programme R&D Ecorizon® dédié à l’efficience énergétique et environnementale des navires et lancé en 2008 par Chantiers de l’Atlantique. Entrepose Group assure la conception et la fabrication du démonstrateur, dont, de son côté, Bureau Veritas, une des principales sociétés de classification au monde, approuvera l’installation et l’utilisation.

Associée aux autres solutions développées dans le cadre du programme Ecorizon® de Chantiers de l’Atlantique, cette solution innovante permettra de dépasser les futures exigences réglementaires sur les émissions pour les navires neufs à l’horizon 2030 et 2050. Elle constitue une brique technologique importante pour se diriger vers la conception de navires « zéro émission » répondant à l’ambition de la nouvelle Commission Européenne de faire de l’Europe le premier continent à impact carbone neutre (« European Green Deal ») à l’horizon 2050. Ce n’est donc pas une coïncidence que ce projet soit déployé sur un navire nommé MSC Europa.

Les acteurs du projet

CEA: Développeur de la technologie
·- Seul organisme de recherche public français dans le top 100 mondial des acteurs de l’innovation (Derwent 2018-19)
·- Son Institut CEA-LITEN est entièrement dédié à la transition énergétique

ENTREPOSE Group : Concepteur et Fabricant du module
·- Entrepreneur EPC international, stratégiquement orienté vers la transition énergétique
·- Historiquement impliqué dans le stockage de GNL et les installations pétrolières ou gazières

BUREAU VERITAS : Certification sécurité
·- Une des premières sociétés de classification mondiales
·- Coopération historique avec MSC
·- Solide expérience du GNL et implication précoce dans les piles à combustible (code IGF, recommandations spécifiques)

CHANTIERS DE L’ATLANTIQUE : Intégrateur et Coordinateur du projet
·- Chantier naval précurseur dans la réduction de l’empreinte environnementale des navires avec son programme R&D dédié Ecorizon® lancé dès 2008
·- L’un des grands chantiers de construction navale d’Europe, spécialisé dans les ouvrages maritimes complexes, dont les paquebots
·- Un des premiers centres d’ingénierie français

MSC CRUISES : Armateur du navire et Opérateur du démonstrateur

 

Pour plus d’information, contactez :

Franck Rogez, directeur R&D Entrepose Group